SNDA
Société Nationale pour la Défense des Animaux
"Au coeur de la dignité humaine, se trouve aussi la justice envers les animaux."
ACCUEIL OPINIONS CONTACTS LIENS

> L'ASSOCIATION

> THEMES

> CAMPAGNES

> ARCHIVES

> CHRONIQUES

> Chroniques de la campagne

UNE DRÔLE DE SAISON

Printemps 2010. Je me promène dans un chemin de terre crevassé qui plonge dans un bois de pins mangés de lichen. Mon pied se mêle à la dentelle neuve des fougères et mes trois chiens courent gaillardement devant moi. Mais, tout à coup, impossible d’aller plus avant. L’eau de la rivière surgit, bouillonnante. Elle est sortie de son lit à grand bruit et glisse dans les champs. Elle effraie les abeilles qui ne retrouvent plus leurs chères capucines. Ces pauvres abeilles déjà victimes de multiples pollutions. Des crécelles de pies se répondent derrière les rochers. Elles semblent donner l’alerte. C’est trop tard pour les hirondelles. Elles sont toutes mortes avec les neiges de fin mars. Je ne revois pas non plus ma tribu de hérisson. Que se passe-t-il cette année ? La campagne a un air étrange !
Les chiens s’arrêtent, inquiets, levant leurs yeux bruns vers moi. A la fourche du sentier, ils ne se reconnaissent plus et ne savent pas où aller. De l’eau, toujours de l’eau, mêlée d’herbes et de terre. Nous la fuyons et remontons par la côte, au plus court, de genêts en genêts. Ils sont en fleurs. Des jaunes superbes.
Je songe à la chance que nous avons de vivre dans ce coin sauvage, les animaux et moi, alors que des millions de gens étouffent dans les villes. Je songe aussi à Jules Renard. Le mois dernier, c’était le centenaire de sa mort. Quelques-uns des mots de son journal me viennent à l’esprit : “Au printemps, la fumée qui sort des toits est couleur de pervenche.” L’est-elle encore aujourd’hui ? Je cherche à me rassurer sur l’ordre des choses. Car, décidément, il y a des moments où je doute…

MAMAN !


“Je vous aime comme vous êtes”, dit la poule qui accepte toutes les différences, n’écoutant que son cœur. “Venez sous mes ailes, mes petits”.
Gribouille, la mère chatte, née elle-même dans le poulailler, a mis bas dans la caisse en bois pleine de paille de sa copine oiseau. Chaque jour, elle part vagabonder en laissant ses trois bébés sous bonne protection. La nuit, poule et chats dorment tranquillement les uns contre les autres.
Quand les hommes ne savent souvent que se disputer et tuer, les animaux montrent intelligence et sensibilité. Ils donnent de l’amour, tout simplement.

Photo Christine DEPEIGE > Responsable rédaction Info Magazine Allier
Les animaux appartiennent à Michelle et Philippe MAGNIEZ (Commentry)

Danienne CHEVALIER > Juin 2010

©Société Nationale pour la Défense des Animaux - Webdesign par DRIVSTER.fr