SNDA
Société Nationale pour la Défense des Animaux
"Au coeur de la dignité humaine, se trouve aussi la justice envers les animaux."
ACCUEIL OPINIONS CONTACTS LIENS

> L'ASSOCIATION

> THEMES

> CAMPAGNES

> ARCHIVES

> CHRONIQUES

> Chroniques de la campagne

DESTINS

DESTINS

Quelle existence est la plus agréable pour un animal : être l’hôte sans souci d’une réserve qui vous prive de liberté ou errer à sa convenance dans la nature à portée de fusils ?
Il est joli le daim de mes proches voisins de Creuse, qui paisse tranquillement en progressant à pas lents. Il vient à vous derrière le grillage, doux et familier. Il est curieux, attentif à vos gestes, juste effrayé par le pet d’une moto. Il s’ébat dans son espace clos, attendant que le jour succède à la nuit, que la nuit succède au jour. Il éloigne les mouches autour de sa tête avec de brusques mouvements d’oreille. Il est assuré de vivre vieux sur son terre-plein d’herbes où perlent des gouttes de rosée. Il est assuré de mourir d’ennui.
Jolie aussi la biche au pelage bouclé sur l’échine, qui mâche des fougères, joues bombées. Elle vit avec ses congénères dans un territoire de hautes forêts hantées de sifflets de grives. Elle aime “ prendre ” le soleil sur ce versant de montagne que je connais bien. Je viens de l’apercevoir, mal cachée derrière un éperon rocheux près de la rivière. Nez en l’air, reniflant l’odeur lointaine d’un feu de broussaille, elle se décide à avancer d’une allure indécise vers cinq autres biches dispersées dans une clairière ensoleillée. Un cerf très roux, qui porte bonne ramure, moins gros que haut, sort avec prudence du couvert des bois en passant son regard autour de lui.
Je me suis arrêtée au milieu du sentier raide comme une échelle pour contempler ce monde animal et sauvage. Près de moi, mes chiens boivent dans un creux de mousse gonflée d’eau. Ils ne voient rien de ce qui s’agite aux alentours, le sentier étant bordé de haies aux ronciers épais. Brusquement un coup de feu retentit. D’où est-il parti ? Il fait écho dans la montagne. Le cerf et les biches ont dressé la tête, muscles bandés, respirations suspendues. Leur fuite est immédiate. Ils foncent dans le mur de sapins hauts et droits qui ferme la clairière.
Je découvre alors le chasseur à une cinquantaine de mètres sur ma droite. Il se croit seul, le fusil au menton, l’index sur la gâchette. La balle s’est plantée dans un poteau de champ, c’est sûr ! Il n’y aura pas de second coup, l’homme a baissé son arme. Il brandit le poing, s’arrache la casquette de la tête pour la replanter aussi vite avec de sourdes injures. Il est fou furieux. Cela fait combien de fois qu’il le manque, ce cerf ?
C’est une belle journée d’automne avec de longs écoulements de clarté entre les arbres. Une journée où la vie s’est moquée de la mort. Avec un sourire aux lèvres, je poursuis ma balade, les chiens sur mes talons. Le vent commence à ronfler avec son odeur de feu, mais son bruit ne change rien au silence de la vallée.
Octobre 2010
Danielle CHEVALIER
Villejaleix
03420 St Fargeol


Photo daim : Jean Pierre BLANCHONNET – Villejaleix

Photo cerf et biche : Didier LAGREZE > Photographe conférencier animalier
Mobile : 06 79 75 43 34 - didierlagreze@aol.com
Consultez son site pour les prochaines animations : http://lagreze.skyrok.com

©Société Nationale pour la Défense des Animaux - Webdesign par DRIVSTER.fr