SNDA
Société Nationale pour la Défense des Animaux
"Au coeur de la dignité humaine, se trouve aussi la justice envers les animaux."
ACCUEIL OPINIONS CONTACTS LIENS

> L'ASSOCIATION

> THEMES

> CAMPAGNES

> ARCHIVES

> CHRONIQUES

> Chroniques de la campagne

TOUTES FOLLES DE LUI

TOUTES FOLLES DE LUI

VOYOU, le costaud blanc aux oreilles et à la queue grise, est la coqueluche de toutes les filles ! Je le vois depuis que je suis installée au hameau. Impossible de lui donner un âge, mais il est certainement très vieux.

Sauvage et baroudeur pendant des années, “ inattrapable ”, il a fini par craquer et a adopté la maison depuis 2007-2008. Les hivers rigoureux y sont pour beaucoup. Aujourd’hui, bien qu’aimant passer du temps dehors, il apprécie la chaleur et les coussins moelleux sur lesquels il se couche, de préférence près de Gaspard, le chien. Ses paupières se ferment avec lenteur. Il respire calmement en rêvant aux belles qui ont peuplé sa vie. Elles arrivaient vers lui avec des ronrons passionnés, se roulant par terre, proposant leur arrière-train avec impatience.
Voyou posait une patte sur le dos de chacune en promettant qu’il les honorerait à tour de rôle. Et il restait près de ses femelles chaque fois qu’elles mettaient bas.

C’était un “ chaud lapin ”, si on peut dire, le Voyou. Père de plusieurs portées en campagne. Maintenant il est stérilisé, mais sa tribu de femelles le relance encore. La CAPUCINE, petite, noire et blanche, est toujours sa préférée. Elle est dingue de lui. C’est à vie ! Elle passe des heures à ses… pattes, sans autre pensée que de le regarder, attentive à ses humeurs, et prête à lui offrir un brin de toilette.

Bien qu’apprivoisé par moi, et uniquement par moi, Voyou a gardé ses habitudes de “ paysan ”. Il a vécu dans le foin et se plait à errer dans les étables, se frottant aux fagots de genêts et aux selles de bois écaillées de bouse de vache. C’est un dur, un voyou. Je ne l’ai pas appelé ainsi pour rien. Faut pas lui conter de sornettes. Il a le sang sous l’ongle comme on dit en Auvergne, bien que plus calme ces jours-ci avec ses rhumatismes. Comme Rocco, les gros animaux ne l’effraient pas.

Il a des goûts très terroir : une tranche de saucisson, un bout de lard et son petit morceau de pomme de terre
“ cocotte ”, un quart de fromage de chèvre.

Voyou est certainement un cas unique. En rencontrer un autre comme lui, j’y crois pas !

Janvier 2011
Danielle CHEVALIER
Villejaleix 03420 St Fargeol

©Société Nationale pour la Défense des Animaux - Webdesign par DRIVSTER.fr