SNDA
Société Nationale pour la Défense des Animaux
"Au coeur de la dignité humaine, se trouve aussi la justice envers les animaux."
ACCUEIL OPINIONS CONTACTS LIENS

> L'ASSOCIATION

> THEMES

> CAMPAGNES

> ARCHIVES

> CHRONIQUES

> Chroniques de la campagne

VICKY

VICKY

Née en janvier 1999 dans une ferme près de Limoges, VICKY est adoptée à trois-quatre mois par Yvette, la maman de la chanteuse STONE. Ayant été rabrouée au tout début de sa vie, la petite chienne croisée York/Labrit (Berger des Pyrénées) grandit avec ce qu’il est coutumier d’appeler un fort caractère. Sur ses gardes, elle aborde les inconnus avec méfiance et se lie difficilement. Elle commence par séjourner à Béziers, puis à Commentry à partir de 2002, et vit avec OLIVE qui la materne. Les deux chiennes deviennent les meilleures amies du monde et restent ensemble plusieurs années. Mais Olive, plus âgée que Vicky, meurt à Commentry à Noël 2005. Vicky se retrouve seule avec Yvette jusqu’à l’été 2006 où Stone la prend en charge, suite aux gros problèmes de santé de sa mère.
Les années passent. Vicky partage son existence entre Paris et Commentry avec une préférence marquée pour le bocage bourbonnais. L’herbe tendre est plus douce aux pattes que le bitume. Vicky aime courir et les longues balades conviennent à son énergie débordante. Elle gambade dans les chemins étouffés de verdure, renifle le pied des lilas aux senteurs fortes, s’étonne d’une pomme de pin qui s’épanouit en craquetant, se repose quelques secondes sous un gros chêne à la pile torse, et repart droit devant elle pour plonger dans un étang à l’eau tranquille. Vicky adore nager et poursuivre, la gueule au ras de l’eau (dans l’intention de happer !), les familles canard dont elle ferait volontiers un repas. Il est arrivé à Stone de sortir sa chienne de situations… compliquées. Mais notre amie chanteuse affronte les problèmes, habituée qu’elle est à gérer les animaux depuis l’enfance. Elle a réussi à sociabiliser Vicky qui, tout en « gardant ses têtes », suit sagement sa maîtresse dans ses déplacements. Ce qui ne veut pas dire que mademoiselle Vicky ne se permet pas quelques extras. Exemple : le concert « Age tendre et Têtes de bois » au Zénith de Lille. La chienne, cherchant Stone, s’échappe des coulisses, file sur la scène dans les jambes d’Herbert Léonard, et finit par atterrir au milieu des spectateurs très amusés de cette intrusion intempestive. « Pardon, ma maîtresse, j’te pique un peu la vedette ! En rentrant à Paris, j’vais raconter ça à Satine et Mystique, les deux chattes qui me tiennent toujours à distance parce qu’arrivées avant moi au foyer familial. »
Janvier 2013, Commentry. Vicky aime le grand jardin accoté à la maison. Elle lève la tête pour écouter le chuintement du vent dans les arbres. Elle se sent fatiguée, ces derniers temps. C’est l’hiver avec son ciel immobile aux lueurs cuivrées et aux nuages sans contours. Le froid pique le museau. Vicky frissonne. Elle peine au cours des promenades et s’essouffle pour monter les escaliers. La petite chienne a quatorze ans.
Megève, 21 février. Vicky a accompagné la famille à la neige. Jamais Stone ne se sépare de sa bête. Mais ce soir-là, il est préférable que Vicky reste tranquille et se repose. Elle a besoin de calme. Stone caresse sa chienne et sort.
Vicky a sommeil. Très sommeil. Elle se couche sur le flanc et songe : « Ne m’en veux pas, ma gentille maîtresse, je crois que je vais lâcher prise parce que je suis à bout de forces… »
Vicky est décédée juste un mois, date pour date, après le départ d’Yvette. Est-elle allée la retrouver ? Vicky laisse un vide immense dans les cœurs.

Danielle Chevalier
Villejaleix, 27 avril 2013




NB : 29 avril = Pensées à Eric Charden qui nous a quittés il y a tout juste un an. Ex-époux et toujours compagnon de scène de Stone, il adorait les chiens et en a eu jusqu’à six à la fois.

©Société Nationale pour la Défense des Animaux - Webdesign par DRIVSTER.fr