SNDA
Société Nationale pour la Défense des Animaux
"Au coeur de la dignité humaine, se trouve aussi la justice envers les animaux."
ACCUEIL OPINIONS CONTACTS LIENS

> L'ASSOCIATION

> THEMES

> CAMPAGNES

> ARCHIVES

> CHRONIQUES

> Chroniques de la campagne

KISSY

KISSY

Les personnes qui vivent avec des animaux sont souvent étonnées par leur intelligence. La communication entre eux et nous se fait bien au-delà des mots. Ainsi en est-il entre Marie et Kissy. Marie ? C’est une commerçante du village de Pionsat. Kissy ? C’est une chienne Léonberg, de couleur fauve, qui pèse 50 kg.

Kissy ne perd pas une miette des propos échangés entre sa maîtresse et les clients qui s’attardent dans le magasin. Elle sait qui est ami, qui est ennemi, ou tout au moins indifférent à sa personne.

La chienne est née le 11 avril 2013. Une portée de cinq « filles » d’un élevage près de Brives. Marie est allée la chercher quand elle avait sept à huit semaines, après le décès de Vazen, une femelle berger allemand adoptée à la SPA.
Très bisous-bisous, Kissy n’en est pas moins méfiante avec le genre humain et assez têtue de caractère. Elle est très joueuse, appréciant davantage les bouts de bois que les jouets qui lui appartiennent. Elle a une copine Labrador noire à qui elle rend de fréquentes visites. Elle approche sans bruit du grillage derrière lequel est enfermée Vicky et bondit devant elle pour la surprendre avec toute la joie qui déborde de son brave cœur de toutou.

Évidemment, ce que Vicky préfère par-dessus tout ce sont les promenades. Marie la promène matin, midi et soir, dès fermeture du magasin. Ah, la nature ! Kissy ne vit pas en Auvergne pour rien. Le bonheur d’errer dans les chemins au milieu des pacages, dans les creux de roche et les dévalées de bruyère. Et l’étang ! Se baigner, nager, sentir contre son flanc la fraîcheur de l’eau dans ses replis.
Et rentrer chez soi fatiguée mais heureuse. Se coucher dans son lit. Ou le fauteuil ? Ou le canapé à trois places ? Le choix ne manque pas pour un repos mérité. Kissy se réveille et sort ses jouets de la caisse. Il en est ainsi chaque jour. Marie range… Kissy dérange…

Mais n’est-il pas l’heure du repas ? Les croquettes sont dans la gamelle. Avec, en plus, une assiette dans laquelle Marie met des morceaux de son repas.
La belle vie ! Kissy décide d’aller saluer Pimpin le lapin et Blanquette, la belle cochon d’Inde. Le tout sur les chants harmonieux des canaris, des petites et grandes perruches et des mandarins du premier étage. C’est un véritable concert dont la rue profite.

Oui, la belle vie et le bel amour de Marie. La belle vie qui rend l’humeur joyeuse.

Danielle Chevalier - Octobre 2014 - Villejaleix

©Société Nationale pour la Défense des Animaux - Webdesign par DRIVSTER.fr