SNDA
Société Nationale pour la Défense des Animaux
"Au coeur de la dignité humaine, se trouve aussi la justice envers les animaux."
ACCUEIL OPINIONS CONTACTS LIENS

> L'ASSOCIATION

> THEMES

> CAMPAGNES

> ARCHIVES

> CHRONIQUES

> Chroniques de la campagne

LES PITCHOU'S

LES PITCHOU'S

Ils sont nés d'une très jeune mère sauvageonne (trois couleurs) de Saint-Fargeol qui va régulièrement s'abriter et se nourrir chez notre Dame-Maire et chez mon frère. Venus au monde dans le tremblement de l'air chaud, sous un sapin à rames basses, le lundi 4 mai 2015, ils ont profité peu de temps de l'amour de leur maman car - en soirée - un orage s'est abattu avec fracas, crevant la nuée à pleins seaux. Notre minette a fui, terrorisée, abandonnant sa progéniture.
Seuls, trempés, serrés les uns contre les autres, criards, affamés, les bébés ont éveillé notre attention et ont été recueillis le lendemain par une amie des animaux que j'avais emmenée sur place.

La tétée de ces chatons reste un inoubliable moment de tendresse. Ils s'emparent goulûment des biberons avec l'empressement que suscite la gourmandise. Une cage de transport a été aménagée pour assurer les tétées ambulatoires lors des absences maison. Sur la boîte de lait maternisé, cinq biberons sont prévus par jour, mais mon amie préfère en ajouter de crainte que les bébés se gavent trop vite. LEA, LEO et LOONA donnent de la voix et crient comme des petits putois. Puis le sommeil les assomme au creux du lainage à poils longs qui a quelque ressemblance avec le ventre maternel.

Les chatons sont couverts d'une multitude de tiques. Le peigne à puces, qu'ils n'apprécient pas, finit par venir à bout du problème. Et mon amie stimule la défécation et le pipi par un massage partant de l'anus jusqu'au périnée. S'ensuit une série de toilettes indispensables. En peu de jours, le trio s'épanouit, psychologiquement et physiquement. La tricolore noire pèse 150 g, le petit jaune 140 g et la petite jaune 130 g.

Personnellement, je ne résiste pas au plaisir d'assister aux séances biberons. C'est craquant ! J'adore les petites pattes qui se tendent, doigts écartés, pour emprisonner le lait tiède qui s'offre à eux.

Léo, Léa et Loona ont quatre mois et demi à ce jour. Ils sont heureux pour un rien, pour les fleurs de l'herbage, pour le vent dans les feuillages, pour les nuages ronds de l'été qui voyagent dans l'étendue de l'air. Ils jouent, ils se taquinent...

Léo et Léa resteront ensemble chez mon amie qui ne veut pas se séparer d'eux. Loona, elle, a été placée chez une famille en pavillon, à Guéret. Elle y est aimée, et son adoption veillée par une association.

J'ai fait stériliser la maman trois couleurs qui, traumatisée par l'orage, a mis un certain temps à retrouver son environnement.

Danielle Chevalier
Villejaleix
Le 19 septembre 2015

©Société Nationale pour la Défense des Animaux - Webdesign par DRIVSTER.fr