SNDA
Société Nationale pour la Défense des Animaux
"Au coeur de la dignité humaine, se trouve aussi la justice envers les animaux."
ACCUEIL OPINIONS CONTACTS LIENS

> L'ASSOCIATION

> THEMES

> CAMPAGNES

> ARCHIVES

> CHRONIQUES

> Chroniques de la campagne

NOUGAT et l'arbre à pierres

NOUGAT et l'arbre à pierres

NOUGAT est une sauvageonne de deux ans qui trouve refuge dans ma cave. Elle voisine avec Daphnée et Gary dans les cartons pleins de foin que je mets à leur disposition. Un double rideau de skaï ferme la pièce, ce qui permet de conserver une douce chaleur.

Mais Nougat, qui est folle amoureuse de Pacha, le suit souvent dans ses déplacements jusque chez Raymond. Elle dandeline des fesses derrière son beau roux qui est, il faut bien le reconnaître, indifférent aux sentiments de la marbrée. Il est plus intéressé par les mouches jouant sur les vitres que par l'arbre à l'entrée de la ferme, arbre qui fascine Nougat par son originalité. C'est un arbre à pierres. Evidemment, elles n'ont pas poussé toutes seules sur les branches ! Elles sont censées rééquilibrer l'arbre et il n'y en a pas deux comme lui dans le canton.

Nougat s'assoit sur le muret pour examiner, l'une après l'autre, les pierres pendues au bout des ficelles. Elle se dresse sur les pattes arrière, celles de devant battant l'air pour essayer d'attraper les mobiles. Peine perdue ! Mais le tableau est drôle. Nougat se démène dans le vide sous le ciel orangé d'un soleil cramoisi. Et rien ne la perturbe.

Pacha s'est arrêté pour observer sa compagne avant de la rejoindre. Et notre parlatif y va de son discours ! Que lui dit-il ? Que son obstination ne sert à rien ? Que les pierres de l'arbre sont comme les étoiles du ciel et qu'on ne décroche pas les étoiles. Nougat paraît découragée et finit par suivre Pacha dans les aulnes liés de chèvrefeuille.

La campagne est tranquille. On entend couler la rivière au fond de la vallée. Incliné sur une aile, un milan survole l'endroit à la recherche d'un mulot.
La nuit est descendue sur le hameau. Nougat a faim et de la terrine l'attend dans la cave. Elle va manger et se coucher. Mais demain, à la première heure, elle reviendra sur le muret. Les pierres seront peut-être plus accessibles avec un peu de vent ? On a le droit de rêver, non !

Têtue, têtue petite Nougat...

Mai 2016
Danielle Chevalier
Villejaleix

©Société Nationale pour la Défense des Animaux - Webdesign par DRIVSTER.fr