SNDA
Société Nationale pour la Défense des Animaux
"Au coeur de la dignité humaine, se trouve aussi la justice envers les animaux."
ACCUEIL OPINIONS CONTACTS LIENS

> L'ASSOCIATION

> THEMES

> CAMPAGNES

> ARCHIVES

> CHRONIQUES

> Chroniques de la campagne

ARCHI

ARCHI

Il est craquant ! Comme le sont tous les boxers. Impossible de ne pas s'éprendre d'eux "à la folie". Ce sont des chiens d'une intelligence et d'une sensibilité remarquables qui aiment plaire à leur maître. Quand on pense que, sous l'Antiquité, cette race était utilisée pour les combats ! Alors qu'il n'y a pas plus gentil et doux de caractère.

Je l'appelle ARCHI le magnifique. Je l'ai adopté fin juin 2015, à l'âge de dix ans. Son ancien maître, atteint d'un cancer, ne s'en occupait plus et la pauvre bête a divagué plusieurs années dans les rues et en campagne. Quelques personnes lui offraient à manger et un couple ami l'hébergeait de temps en temps.

Mais Archi maigrissait, mal dans sa tête, mal dans son corps. Il avait les côtes et les hanches saillantes. Et le regard plein de détresse. Avec moi il a pris onze kilos, peu à peu, sans forcer. Je l'ai immédiatement fait stériliser, ce qui a freiné sa nervosité et calmé ses élans... démonstratifs. Il adore son compagnon Horus et les chats qui se blottissent contre lui pour dormir.
Le poil fauve d'Archi est court, luisant, et son museau noir. Il est musclé, avec un caractère intrépide. Il apprécie les balades du matin dans les chemins et les pacages à l'herbe haute comme une chevelure en épis. Il n'attendait que ça, Archi, l'arrivée de l'été pour profiter des longues journées aux ombres rayées de soleil. Horus est son Dieu. Il le suit partout, reniflant derrière lui un paquet de lierre, le pied d'un frêne, un buisson blanc, un fouillis de valérianes. Car si Horus a flairé ces endroits, c'est que ceux-là ne peuvent qu'être intéressants.

Et Archi joue... joue... C'est dans sa nature. Du coup, Horus le timoré joue aussi. Ce qu'il ne connaissait pas avant. Et Archi se baigne, écartant à grand bruit de voix les eaux tranquilles de la rivière. Du coup, Horus se baigne aussi. Ce qu'il ne connaissait pas avant, non plus.

Juin dessine un arc-en-ciel aux lignes nettes et aux tons forts au-dessus de la forêt de pins. Archi l'a vu et tombe en contemplation. Le caquetage d'une caille qui traverse une haie le fait sursauter. Il ne savait pas grand chose de la nature pour être peu sorti de son village. Archi regarde de tout ses yeux, de tout ses sens. Puis il se tourne vers moi avec l'air de m'interroger sur la durée de son existence. C'est sûr, tu es déjà bien vieux, mon pépère. Ton espérance de vie est courte. Dix ans, c'est beaucoup pour un boxer. Il ne faut pas y penser, Archi. Profite des minutes qui s'égrènent dans les odeurs d'acacia. Savoure le bonheur d'être à mes côtés en ce pays de Combraille qui te donne l'oeil rieur et la patte légère.

Je t'aime pour toujours, bonhomme...

Danielle Chevalier
Juin 2016
Villejaleix

©Société Nationale pour la Défense des Animaux - Webdesign par DRIVSTER.fr