SNDA
Société Nationale pour la Défense des Animaux
"Au coeur de la dignité humaine, se trouve aussi la justice envers les animaux."
ACCUEIL OPINIONS CONTACTS LIENS

> L'ASSOCIATION

> THEMES

> CAMPAGNES

> ARCHIVES

> CHRONIQUES

> Chroniques de la campagne

FINETTE ET LA PIE MOQUEUSE

FINETTE ET LA PIE MOQUEUSE

Septembre. La saison n'avance plus et la lumière jaunit. Les nuages taillés en quenouille filent vers les bois et les chaumes. FINETTE, dite Fifine, flaire une vieille souche au pied défoncé à coups de groin par un sanglier gourmand de larves de scarabées.

Suite au gros orage de la veille, des chevelures de ruisselets serpentent dans les champs. Finette a relevé le nez et trottine à pattes prudentes de fourrés en fourrés. Les heures s'égrènent. Elle s'est éloignée de la maison et n'est pas trop rassurée. Le moindre bruit la fait sursauter. Elle se coule entre les rochers feuillus de cerisiers sauvages pour se reposer un moment à l'abri de tout regard.

De tout regard ? Finette ne voit pas la pie qui s'approche d'elle. Descendue de son nid caché dans les hautes branches d'un chêne, la demoiselle est farceuse et lance un cri qui n'est pas le sien. Il est fréquent qu'une pie imite les cris d'autres oiseaux. Finette a fait un bond de côté, les nerfs tendus et arrondit aussitôt le dos pour affronter un danger éventuel. Mais la pie n'est pas agressive. Elle se pose près de la chatte avant de souffler, narquoise :
- Qui t'es, toi, avec cette drôle de tronche ? T'as égaré ton oreille quelque part ?

Finette ne bronche pas mais un frisson la parcourt de la tête aux reins. D'un coup elle se sent de méchante humeur. Qui est-elle, celle-là, pour ironiser sur son malheur ? Presque à contre-coeur, elle répond avec un grognement dans la gorge :

- J'ai été opérée d'un cancer et on m'a coupé l'oreille droite. Et je me demande en quoi cela te concerne ?

La pie a détourné le bec. Ce qui est arrivé à ce félin dont les congénères chassent les oiseaux lui importe peu. Elle lisse ses plumes noires et blanches et remonte dans son nid de mousse et d'herbes sèches.

Finette se promet de ne plus traîner dans ce coin où une pie sans indulgence parle étrangement son langage. Elle s'en retourne chez elle dans la fraîcheur du soir et l'odeur des fanes qui brûlent à l'orée d'un sentier.

Septembre 2016
Danielle Chevalier
Villejaleix

©Société Nationale pour la Défense des Animaux - Webdesign par DRIVSTER.fr