SNDA
Société Nationale pour la Défense des Animaux
"Au coeur de la dignité humaine, se trouve aussi la justice envers les animaux."
ACCUEIL OPINIONS CONTACTS LIENS

> L'ASSOCIATION

> THEMES

> CAMPAGNES

> ARCHIVES

> CHRONIQUES

> Thèmes

Pêche - Chasse

Pêche - Chasse

La pêche ne devrait être qu'un acte nutritionnel, mais jamais un amusement. Oté à sa silencieuse vie, il est indispensable de tuer le poisson dès sa sortie de l'eau, afin d'abréger ses souffrances et de ne pas le laisser agoniser, mourant d'asphyxie.
La pèche avec un appât vivant est une torture pour les êtres transpercés par les hameçons et donnés en proie à leur prédateur : ce type de pêche est à supprimer totalement.
Au mépris du respect, dû à tout être vivant et sensible, les concours de pêche en mer ou en eau douce sont condamnables : ils incitent à la plus grande prise de poissons dans un but de compétition.

Enfants !
Ne retirez pas les têtards des mares. A la mer, laissez les petits crustacés qui attendent la marée haute dans les trous d'eau. Ne vous amusez pas à pêcher les poissons. ne touchez pas aux nids.

La chasse.
Les animaux n'ayant pour se défendre que leurs pattes ou leurs ailes, les forces en présence sont inégales. Se glorifier d'un tableau de chasse ou d'un trophée, relève tout simplement d'un plaisir primaire. Les vrais amoureux de la nature, paisibles promeneurs, sont mis en fuite ou doivent passer bien à décuvert, car gare à tout ce qui bouge derrière un fourré !

Chasse à courre.
Sans gloire et sans prestige, cors de chasse et équipages n'évoquent que la fuite éperdue d'un animal traqué, et sa mort déchiqueté par les chiens et achevé par le poignard. Le Royaume-Uni a interdit la chasse à courre, les chasseurs viennent désormais en France... Il serait temps d'imiter le Royaume-Uni.

Chasse à l'arc.
Souvent elle blesse avant d'achever enfin l'animal aux abois et déjà maintes fois blessé par des chasseurs malhabiles et avides de sensations "fortes", sans grand danger pour eux..., sauf au plaisir de la poursuite et de l'attente sans souci de la souffrance infligée.

Chasse au faucon.
Que dire encore de la nouvelle vogue de la chasse au faucon qui déchiquette des proies se débattant vainement entre ses serres.
Ce n'est pas la nature, c'est totalement artificiel, car ici le rapace tue sur commande pour un maître qui n'a pas besoin de la proie pour survivre mais qui veut simplement jouir et de l'emprise qu'il a sur le rapace "dressé" et de l'habileté de "son" prédateur auquel il s'assimile l'espace de la poursuite et de la mort de la proie.

©Société Nationale pour la Défense des Animaux - Webdesign par DRIVSTER.fr