SNDA
Société Nationale pour la Défense des Animaux
"Au coeur de la dignité humaine, se trouve aussi la justice envers les animaux."
ACCUEIL OPINIONS CONTACTS LIENS

> L'ASSOCIATION

> THEMES

> CAMPAGNES

> ARCHIVES

> CHRONIQUES

> Thèmes

Tauromachie, combats de coqs

Tauromachie, combats de coqs

Là où l'injustice, la cruauté règnent, il n'y a ni art, ni culture, ni courage. Exhibitions décadentes, tous les spectacles taurins quels qu'ils soient sont source de persécutions pour les animaux :
- corrida avec mise à mort où les taureaux subissent des coups de pique, banderilles à crochet de fer, épée, poignard, où les chevaux terrorisés, aveuglés par un bandeau, sont souvent heurtés, blessés et renversés;
- corrida "à la portugaise" où le taureau blessé est tué hors de la vue du public; corrida à cheval au cours de laquelle le cheval est parfois éventré.
- gala taurin, course de vaches et course camarguaise, ferrade, rodéo, lâcher de taureaux : les animaux y sont victimes de coups de bâton, cordes, gourdins, crochets acérés, coups de pieds, coups de poing, trident, fer rougi au feu.

Combats de coqs : dans un petit parc clôturé et surélevé, sont amenés deux coqs. leurs pattes ont été armées d'ergots d'acier tranchants, d'environ 5 cm de longueur. Les propriétaires de ces coqs leur ont appris à tuer, en les excitant contre d'autres malheureuses volailles. Pendant le combat, enfermés, les coqs doivent s'affronter, s'entredéchirer à coups de bec et avec l'ergot d'acier. Les plumes volent et le sang coule jusqu'à ce que l'un des deux coqs blessés soit éliminé.

Il ne doit pas y avoir d'exception de tradition, la souffrance subie par les protagonistes est le seul critère humain de jugement sur la valeur d'une tradition.

©Société Nationale pour la Défense des Animaux - Webdesign par DRIVSTER.fr