Braconnage et commerce (illégal) de l’ivoire

Konbini “Reportage avec les chasseuses de braconniers au Zimbabwe” – 09/07/2018

Au Zimbabwe, une brigade exclusivement composée de femmes a été constituée pour protéger la faune sauvage des braconniers. Dans cette brigade de femmes courageuses, ce sont les hommes qui cuisinent pendant que les rangers armées patrouillent et interpellent les braconniers qui utilisent des procédés de plus en plus cruels avec les animaux.

https://news.konbini.com/videos/temoignage-avec-les-chasseuses-de-braconniers?utm_source=speech_fb&utm_medium=social&utm_campaign=socialflow

Le Monde “De l’ivoire illégal vendu dans toute l’Europe” – 10/07/2018

Le Monde publie une enquête du mouvement citoyen Avaaz qui révèle que 74,3% des échantillons d’ivoire analysés sortent du cadre de la légalité sur le commerce de l’ivoire. En effet, depuis 1989, le négoce de l’ivoire a été banni par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (Cites). Cette interdiction s’applique au sein de l’Union européenne (UE), mais la vente et l’achat y restent autorisés pour les objets façonnés avant 1947, qui sont alors considérés comme des antiquités.Or, d’après la datation des objets en ivoire que l’ONG s’est procurés, il apparaît que les animaux ont été tués après l’interdiction.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2018/07/10/de-l-ivoire-illegal-vendu-dans-toute-l-europe_5328686_3244.html

Fermer le menu