Mission de sauvetage “Yakusinchi” en Equateur avec MakiGo

Mission de sauvetage au “Centre de Sauvegarde et de réintroduction pour Animaux, Yakusinchi” en Equateur avec MakiGo.

Pour la première fois, La SNDA soutient financièrement l’association MakiGo qui participe au projet de sauvetage du centre de sauvegarde et de réintroduction pour animaux Yakusinchi en Equateur. Retour sur l’association MakiGo et sa mission de sauvetage d’animaux en Équateur.

Qu’est-ce que MakiGo et quels sont ses domaines d’actions ?

MakiGo est une association qui a pour missions : le sauvetage animal, le sauvetage végétal et les luttes contre le braconnage.

Le sauvetage animal

Les missions actives de MakiGo pour le sauvetage et la protection de la faune s’effectuent dans des centres de soins et de réintroduction mais également dans des sanctuaires de repos pour animaux.

L’association MakiGo apporte des soutiens physiques, matériels, financiers et/ou fonciers aux organismes partenaires et savent que par l’union, les projets sincères aboutissent.

Le sauvetage végétal

Leurs actions de sauvetage végétal se font d’une part à travers leurs luttes anti-déforestation mais également avec des missions de reboisement sur des parcelles de forêts détruites par l’activité humaine (commerce illégal de bois et implantation de culture).

MakiGo a pour objectif de promouvoir une agriculture adaptée et respectueuse de l’environnement (permaculture, semence fermière biologique ne demandant aucune apport chimique et résistante à la sécheresse).

L’association MakiGo soutient donc les alternatives qui œuvrent en ce sens, en apportant des éléments physiques, financiers, matériels et/ou fonciers à des projets d’éco-fermes, d’agriculture biologique et de permaculture.

Les luttes anti braconnage et déforestation

Ces luttes sont totalement non-violentes. Elles se font à travers des patrouilles de surveillance en collaboration avec des organisations publiques ou privées afin de dissuader de pratiquer une chasse illégale.

Les équipes de MakiGo sur le terrain s’opposent à la destruction toujours plus grande des écosystèmes végétaux mais s’opposent également au braconnage qui cause la disparition de milliers d’espèces chaque année.

La sensibilisation est également un point-clé de leur lutte ! Les explications accompagnent leurs actions pour faire évoluer les prises de conscience.

bébés opossums à 4 yeux

La mission Yakushi en Equateur

Qu’est ce que “Yakusinchi wildlife center ?

“Yakusinchi wildlife center” à été créé par Jane Sloan il y a 5 ans. L’objectif étant d’offrir aux animaux victimes du trafic illégal une vie digne et libre. Yakusinchi a pour mission de récupérer et réhabiliter la faune dans les forêts équatoriennes de la Mana. Le retour et la stabilisation des populations animales favorisent grandement le bon fonctionnement de la forêt. Le travail de Jane a débuté il y a 8 ans, 3 ans avant l’ouverture du centre. Son travail de recherche et de préservation du milieu a permis de créer une réserve de 500 hectares.

Jane Sloan est également une homéopathe qui s’allie aux plantes pour soigner humains et autres animaux. Son travail et son dévouement pour la nature dans les forêts limitrophes de la région de «La Mana» sont très efficaces, ils ont permis la réadaptation et la libération de plusieurs individus victimes du trafic illégal.

Compte rendu de la mission du mois d’août 2018

Au mois d’août, le centre de soins et de réintroduction Yakusinchi Wildlife Center comptait 39 animaux présents, et en processus de réintroduction.

Voici la liste de ces 39 animaux :

3 petits bébés Hurleurs (Alouatta palliata), 2 bébés Capucins de la côte (Cebus aequatorialis), 3 singes adultes Capucins de la côte (Cebus aequatorialis), 1 singe-Araignée adulte (Ateles belzebuth), 1 singe-Araignée adulte (Ateles fusciceps), 2 Ocelots (Leopardus pardalis), 4 bébés Opossums aux quatre yeux (Philander opossum), 3 Amazones à front rouge (Amazona autumnalis), 5 Perroquets à ailes bronzées (Pionus chalcopterus), 4 Perroquets à tête bleue (Pionus menstruus), 2 Perroquets à bec rouge (Pionus sordidus), 7 Conures à tête rouge (Psittacara erythrogenys), 2 Aras (Ara severus), 1 Kinkajou (Potos flavus).

La majorité des individus de cette liste pourra être relâchée grâce à votre soutien financier. En effet Jane Sloan directrice et fondatrice du centre peut maintenant assurer une alimentation adaptée à tous les pensionnaires et surtout continuer de recevoir de nouveaux animaux qui pourront être pris en charge.

Voici d’ailleurs la liste des animaux reçus pendant le mois d’août :

1 Saïmiri (Saimiri sciurus), 1 Paresseux à deux doigts (Choleopus hoffmanni), 1 Paresseux à trois doigts (Bradypus variegata), 2 Aras (Aras severus), 1 Amazone à front Jaune (Amazona ochrocephala), 1 Tortue de pagne (Kinosternum leucostemum).

Les Paresseux, les Aras, les Saïmiris et les reptiles sont des animaux grandement victimes du trafic. Les Paresseux se vendent très bien comme animaux de compagnie. Pour ce qui est des oiseaux (Perroquets, etc.) et des reptiles, le marché mondial de ces espèces tourne à plein régime. On retrouve des bourses aux oiseaux ou bourses aux reptiles, dans de nombreux pays (ex : Allemagne, Belgique, France, USA, Chine, etc.). Les Saïmiris sont de petits primates, très agiles et très intelligents. Malheureusement, leurs atouts les desservent. Ils sont souvent tenus captifs et exploités en pickpocket dans les grandes villes d’Amérique du Sud.

Heureusement, les gouvernements sud-américains, sont de plus en plus attentifs à ces trafics. Lorsque les animaux sont saisis, en fonction du passé de chacun, ils ont beaucoup de chance de retrouver leur milieu naturel.

 

Repas des bébés opossums 

 

Voici la liste des animaux relâchés au mois d’août à Yakusinchi :

1 Paresseux à deux doigts (Choleopus hoffmanni), 1 Paresseux à trois doigts (Bradypus variegata), 1 Kinkajou (Potos flavus), 1 Tortue de pagne (Kinosternum leucostemum).

Comme vous avez pu le lire plus haut, certains animaux ne peuvent pas être relâchés dans la réserve de Yakusinchi car ce n’est pas leur milieu naturel. Dans ce cas, ils sont transférés dans d’autres centres de réintroduction. Beaucoup d’animaux sont ainsi transférés en Amazonie.

Voici la liste des animaux transférés au mois d’Août de Yakusinchi dans des centres en Amazonie :

1 bébé Capucin d’Amazonie (Cebus albifrons), 1 Capucin singe d’Amazonie juvénile (Cebus albifrons), 1 Saïmiri (Saimiri sciurus), 1 Amazone à front jaune (Amazona ochrocephala).

Ces animaux sont ensuite pris en charge par des structures similaires à Yakusinchi. La plupart d’entre eux retrouveront leur milieu naturel.

Grâce à votre soutien financier pour la nourriture de tous ces animaux, Yakusinchi a pu injecter les fonds de notre Crowdfunding dans des constructions et améliorations qui étaient nécessaires au bon fonctionnement du centre.

Voici la liste des constructions effectuées à Yakusinchi grâce au soutien financier de MakiGo :

Deuxième phase d’un système de compost pour les déchets animaux. Table en métal pour mettre une deuxième fermeture mobile, haute extension de la nurserie des bébés Capucins. Extension de la nurserie des bébés Singes hurleurs. Extension du toit de l’enclos des Ocelots juvéniles.

Voici la liste des activités annexes menées par Yakusinchi entre août et juillet 2018:

Inspection du centre par le ministère de l’environnement lors d’une foire de recyclage et de conservation à “La Mana” le 18 août.

Jardinage : Semis de graines d’arbres fruitiers. Transplantation de goyaves, mangues, avocats, papayes. Transplantation de plants d’ananas. Gestion des plantations de bananes.

 

Saïmiri

Le témoignage  de MakiGo :

“Tout d’abord, merci pour le soutien et l’intérêt que vous avez porté à MakiGo et Yakusinchi, et donc à la protection du monde naturel en général. Notre Terre et notre avenir en dépendent ! Nous sommes sur le terrain pour réaliser des actions pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer, mais qui souhaitent aider la biodiversité.

Le soutien que vous avez apporté nous permet d’avoir de meilleures perspectives d’avenir pour le centre et pour la planète entière. Chaque action, chaque don, est primordial pour la préservation de la Faune et de la Flore.

Des membres actifs de MakiGo seront sur place courant octobre, novembre et décembre pour offrir à Yakusinchi un soutien physique. Nous serions heureux de vous y accueillir un jour !

Les 3600€ de dons que vous avez faits seront utilisés avec précaution pour la nourriture de tous les individus en cours de réhabilitation.

Encore une fois, de la part de toute l’équipe de MakiGo et de Yakusinchi, nous vous disons un énorme merci !”

LEARN, RESPECT, ACT

The MakiGo Team

Pour en savoir plus : www.makigo.org

 

Fermer le menu