MOMO et HOMERE

Au départ, il y a eu MOMO qui va avoir six ans. C’est un copain d’Anouk qui cherchait à le placer quand il avait trois mois. Et l’amour entre ces deux-là est fusionnel.

Momo est croisé border/dalmatien. C’est un drôle de « mélange » qui donne bon résultat ! Momo est calme, sociable, pas très joueur, avec une particularité : il est très observateur et fixe les gens droit dans les yeux. Son petit défaut, si on peut l’appeler ainsi, il aime rassembler les troupeaux. On n’est pas border pour rien !

Puis est arrivé en octobre 2018, HOMERE (dix mois) un berger d’Asie centrale, natif du Forez. Il est aussi imposant que joueur, mais craintif, timide. Il prend confiance peu à peu et ce n’est pas difficile car Anouk est la patience même. Homère est câlin, mais guère conscient de sa taille et de sa force. C’est l’amour à grands coups de pattes !

Ah ! Les balades dans les sentiers. Momo et Homère en raffolent. Et ils ne sont pas privés. Les chemins étouffés de brume avec leurs arbres épars ne les rebutent pas. Combien de pipis au revers des fossés et des tas de cailloux ! Qu’il fasse beau ou pas, la nature appartient à ces intrépides. Momo s’arrête en haut de la côte pour respirer des genièvres pointus et regarder la couleur du ciel. Homère suit en pataugeant dans les flaques d’eau qui luisent comme de l’étain. La campagne, c’est leur campagne à eux. Cette terre d’Auvergne qu’ils apprivoisent jour après jour. En rentrant à la maison, ils sombreront dans le sommeil et les quatre chats viendront s’endormir entre leurs grosses pattes.

D. Chevalier

Villejaleix – Février 2019

Fermer le menu