Mission Yucatán 2019 : Re-embarquez au Mexique avec Vet’Oniris Sans Frontières!

Mission internationale soutenue par la SNDA

Pour la deuxième année consécutive, la SNDA a soutenu financièrement l’association Vet’Oniris Sans Frontière pour la réalisation de la campagne de stérilisation intitulée Mission Yucatán 2019.

Fort de la réussite de la Mission Yucatán 2018, l’objectif de la mission 2019 a été triplé ! Elle constituait en trois sessions de deux semaines chacune. À chaque session sept ou huit étudiants vétérinaires nantais de Vet’Oniris Sans Frontière étaient présents.

Ce projet a permis la stérilisation de 718 animaux. Principalement des animaux semi-domiciliés. C’est à dire des animaux divaguant en ville mais étant nourris par des propriétaires (qui n’ont pas les moyens de leur fournir des soins vétérinaires).

Chien endormi
Endormi dans les bras des vétérinaires

Pour financer cette mission, un peu plus de 19 000 € ont été nécessaires (en plus des dons matériels estimés à une valeur de 10 000 €). Les membres de Vet’Oniris Sans Frontière ont récolté cette somme via de petites actions (ventes de gâteaux, de muguet, d’autocollants, de calendriers etc.), des partenariats avec des magasins nantais pour l’emballage de paquets cadeaux à Noël, du financement participatif sur HelloAsso, l’organisation d’une tombola et de nombreuses bourses pour la mobilité et la solidarité internationale, ainsi que des sponsors financiers et pour le matériel. À notre grand plaisir, la SNDA fait partie de ces sponsors financiers et a soutenu la mission à hauteur de 2 000 €.

Chaque session était composée de onze journées de stérilisation à la clinique de Planned Pethood International à Puerto Morelos, d’une journée de campagne massive de stérilisation dans un village et d’un jour de repos.

Yucatan mission vétérinaire
Deux membres de Vet’Oniris Sans Frontières à Planned Pethood International

Lors des stérilisations réalisées à Planned Pethood Inernational, les étudiants ont pu se former aux techniques de soins utilisées au Mexique, pour être le plus efficace possible lors de la campagne de stérilisation massive. Bien que pédagogiques, le rythme des stérilisations a tout de même été soutenu et a permis la stérilisation de 357 animaux gratuitement . Ces animaux étaient soient amenés par leurs propriétaires soit par des associations locales de protection des animaux.

Les campagnes de stérilisations massives, elles, se déroulaient dans les écoles ou commissariats des villages . Différentes salles étaient organisées pour assurer la rapidité, le confort et la sécurité des animaux de leur accueil à leur retour à la maison. Dans la première, les animaux et leurs propriétaires étaient reçus et une feuille de renseignement était remplie. Cette feuille suivait par la suite l’animal durant toute la journée. Elle représentait sa feuille d’identité et servait aux protocoles d’anesthésie. Dans la seconde salle, l’animal était anesthésié et recevait les soins pré-opératoires (intubation, pose de cathéter, injection d’antibiotique et d’anti-inflammatoires, tonte et désinfection du site opératoire). Un fois prêt, l’animal était transféré dans la salle de chirurgie où se déroulait l’opération de stérilisation. Puis il passait en salle de réveil et de soins post-opératoires (suivi de la température, de la respiration et du rythme cardiaque et nettoyage de la zone de chirurgie). Dans cette salle les propriétaires étaient présents aux côtés de leurs animaux pour les encourager dans leurs réveils. Ce moment a également servi à leur montrer les gestes de base pour s’occuper de leur animal (comment et pourquoi enlever les tiques? comment couper les griffes trop longues Comment nettoyer les oreilles? etc.).

Il y eut ainsi de nombreux échanges avec les propriétaires qui étaient très désireux et enthousiastes d’en apprendre d’avantage . Leur attachement à leurs animaux était très fort. Et cette campagne montre bien tout son intérêt. En effet, au Mexique le salaire minimum peut atteindre 150€/mois (avec un salaire moyen à 650€/mois) or une opération de stérilisation coûte à peu près 50€. Cela constitue une part considérable de leur salaire et est ainsi rarement mis en œuvre. Les naissances s’accumulent alors dans une population canine déjà conséquente (on estime qu’il y a environ 5 animaux par famille et 40% de la population canine mexicaine n’a aucun propriétaire). Les animaux en surnombre divaguent et sont exposés aux accidents et aux maladies. Or les propriétaires n’ont pas les moyens de leur offrir des traitements médicaux. Voilà pourquoi la stérilisation est un enjeu considérable dans ce pays. En réduisant le nombre d’animaux, elle permet aux propriétaires de consacrer plus d’argent et d’attention à leurs animaux sans craindre des naissances qui augmenteraient encore les frais de nourriture. Ainsi elle augmente le bien être animal et est d’une aide précieuse aux propriétaires . Lors de ces campagnes massives, les vétérinaires et bénévoles étaient au contact direct des locaux, amenant la campagne de stérilisation sur leurs lieux de vie dans leur village, augmentant encore l’accessibilité . Ces trois journées de campagne intensive ont permis la stérilisation gratuite de 361 animaux. L’objectif initial fixé par Vet’Oniris Sans Frontière étant d’environ 100 animaux par jour de campagne intensive, il a été largement dépassé !

Chien et enfant Yucatan
Un garçon s’occupe de sa chienne lors de son réveil de la chirurgie, lors de la journée massive de stérilisation

Cette mission Yucatán 2019, a également été l’occasion d’un apprentissage professionnel et d’un échange culturel pour les jeunes nantais. Ils ont pu acquérir des connaissances sur l’organisation des campagnes de stérilisation et sur les méthodes de chirurgie propre au Mexique. Ils ont ainsi constaté qu’il était possible de réaliser des opérations de stérilisation à moindre coût tout en conservant la sécurité et le confort de l’animal. Ils pourront ainsi appliquer ce savoir en France ou dans d’autres pays, participant à l’action mondiale pour la stérilisation des animaux errants ou des animaux des personnes démunies de manière à améliorer le bien être animal à travers le monde.

YUCATAN villageois
Les villageois venus en nombre pour faire stériliser leurs animaux à Leonia Vicario.
Les étudiants repartent également avec une nouvelle ouverture d’esprit, consécutive à tout contact avec une autre culture. La vie avec les vétérinaires mexicains, l’échange avec les propriétaires sont toujours des expériences très enrichissantes humainement. Au vu des succès de ces deux dernières années et du besoin toujours constaté sur place, la Mission Yucatán sera reconduite pour une troisième année à l’été 2020. Cette mission n’aurait pas été possible sans tous les donateurs et sponsors qui l’ont soutenue. Chaque stérilisation gratuite dépend entièrement de l’investissement de chacun pour faire de ce monde un monde où le bien être des animaux et leurs accès aux soins soient possibles pour tous. Tous les animaux qui ont bénéficié de la mission, vous remercient chaudement !
Fermer le menu