La SNDA est engagée pour le Référendum pour les Animaux

Une formidable initiative

Le référendum d’initiative partagée (RIP) pour les animaux est une formidable action lancée par 3 grands patrons,  Xavier Niel et Jacques-Antoine Granjon, le patron de Veepee et Marc Simoncini, fondateur de Meetic, et le journaliste Hugo Clement avec les soutiens des associations afin de faire avancer la cause animale dans notre pays.

Dès son lancement, il a rencontré un succès important. En moins d’une semaine plus de 300 000 personnes se sont engagées sur le site. De nombreuses personnalités ont aussi exprimé leur soutien.

Les propositions

Le référendum pour les animaux propose 6 mesures essentielles pour des millions d’animaux :

  • Interdire l’élevage en cage, case, stalle ou box à partir du 1er janvier 2025 ;
  • Interdire immédiatement la construction de tout nouvel élevage n’offrant pas un accès au plein air aux animaux adapté à leurs besoins et, à compter du 1er janvier 2040, les élevages ne présentant pas la garantie d’un tel accès au plein air ;
  • Interdire l’élevage des animaux dans le but d’obtenir de la fourrure ainsi que de la commercialisation de la fourrure à partir du 1er janvier 2025 ;
  • Interdire immédiatement la chasse à courre, la chasse sous terre et les pratiques de chasse équivalentes ;
  • Interdire les spectacles d’animaux sauvages, sous 5 ans ;
  • Interdire les expériences sur animaux lorsqu’il existe une méthode de recherche alternative.

Mises en œuvre ces mesures feraient de la France un pays progressiste et même leader pour le respect et le bien-être des animaux.

La procédure

Pour que les propositions soient examinées par le parlement et votées, il est nécessaire  d’obtenir le soutien de 185 parlementaires. Déjà, plus de la moitié ont apporté leur soutien ouvertement sur les réseaux sociaux.

L’action est donc en bonne voie.

Pour connaitre le déroulement de la procédure et comment, vous aussi, vous pouvez soutenir ce projet, rendez-vous sur le site du référendum et engagez-vous.

Présentation du référendum pour les animaux par Hugo Clément