Animaux d'expérimentation

Depuis plus de 45 ans, la SNDA engage et accompagne des campagnes d’information quant à l’utilisation d’animaux dans les laboratoires de recherche et encourage le développement de méthodes substitutives, seule ou en partenariat avec des associations qui oeuvrent sur le territoire français et à l’étranger.

La SNDA, membre du collectif AnimalPolitique, a contribué à la rédaction du Manifeste AnimalPolitique qui se trouve être en adéquation avec les positions qu’elle porte. Ainsi, vous retrouverez les présentations thématiques du manifeste répertoriées par thèmes ainsi que la présentation régulière des campagnes que la SNDA a engagées dans ces domaines, seule ou en partenariat avec des ONG nationales et internationales.

Ce que dit AnimalPolitique :

Les statistiques 2014 du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche font état de 1,8 million d’animaux utilisés pour l’expérimentation, alors même que des scientifiques remettent en cause la pertinence du « modèle animal »en matière de santé humaine. Près d’un million de ces animaux ont subi des procédures provoquant une douleur allant de modérée à très sévère, et 19 % ont souffert d’une mutation génétique dont la majorité avec un phénotype dommageable.
La règlementation en vigueur résulte de la transposition de la directive 2010/63/ UE, ayant pour objet de renforcer le bien-être animal en appliquant la règle des3R (remplacement, réduction et raffinement), l’objectif final annoncé étant le remplacement total des procédures utilisant des animaux.
Pour permettre le développement et la promotion des méthodes alternatives, une instance indépendante doit être créée, le groupement existant (FRANCOPA) n’étant pas doté des ressources nécessaires. Concomitamment, un plan national doit être lancé prévoyant des incitations fiscales, des aides à l’acquisition de matériel de substitution dans l’enseignement ou encore la création de bourses et de diplômes dédiés. Par ailleurs, le terme « alternatif », engendre un risque de confusion avec la règle des 3R, affaiblissant l’effort réalisé pour la promotion des méthodes de remplacement. Une terminologie univoque est nécessaire. Enfin, la transposition de la directive doit être améliorée s’agissant de la composition des comités d’éthique et des sanctions prévues en cas de non-respect de la règlementation.

Actualités

Fermer le menu