Fin de la vente des chiens et des chats en animalerie en 2024:  Un tournant majeur dans la protection animale

Depuis le 1er janvier 2024, une nouvelle loi visant à protéger une partie des animaux de compagnie est sortie : la fin de la vente des chiens et des chats en animalerie. Cette mesure, entrée en vigueur dans le cadre de la loi de lutte contre la maltraitance animale votée en 2021, représente un pas significatif vers le bien-être animal. Cet article explore les motivations derrière cette décision et les implications positives pour les animaux.

Cette interdiction vise à corriger plusieurs problèmes liés à la vente de chiens et de chats en animalerie. L’un des principaux, l’achat impulsif, où des individus, lors de simples courses, succombaient à la tentation de ramener chez eux un chiot ou un chaton sans vrai réflexion au préalable. Ce comportement impulsif augmentait le risque d’abandon, une réalité désastreuse que les associations de protection animale souhaitaient endiguer.

Un autre problème crucial était la lutte contre les élevages intensifs qui fournissent ces établissements. Certains de ces élevages opéraient comme des usines à chiots ou à chatons, contribuant à la surproduction et aux conditions de vie déplorables pour les animaux. Certains proviennent même de filières étrangères où les conditions de bien-être étaient précaires, les animaux étaient sevrés trop tôt, et ils pouvaient être porteurs de maladies héréditaires. Désormais, les chiots et chatons ne seront plus présents dans les animaleries, offrant ainsi une lueur d’espoir pour mettre fin à ces pratiques inacceptables.

Cependant, cette interdiction n’implique pas la disparition des animaux de compagnie dans les animaleries. Mais elle encourage plutôt ces établissements à établir des partenariats avec des refuges, facilitant ainsi l’adoption d’animaux cherchant une famille. Cette démarche s’adresse aux futurs propriétaires qui pourraient ne pas avoir l’initiative de se rendre dans des refuges, leur offrant une opportunité de rencontrer des animaux aimants et désireux d’un foyer.

Il est essentiel de noter que cette interdiction spécifique concerne uniquement les chiens et les chats. D’autres animaux tels que les rongeurs, les lapins, les oiseaux et les poissons continuent malheureusement de subir les conséquences de l’achat impulsif et de l’élevage intensif. Cependant, l’idée émergente est d’étendre cette interdiction à tous les animaux, instaurant ainsi une approche plus éthique et responsable envers nos compagnons à plumes, à écailles et à poils.

Cette interdiction ne résout pas tous les problèmes liés à l’achat impulsif et à l’élevage irresponsable. Les salons du chiot, les foires et même les sites internet continuent de favoriser ces pratiques douteuses. Malgré une législation stricte encadrant les annonces en ligne, un marché parallèle persiste, mettant en avant des intentions peu louables de la part des vendeurs et le manque de responsabilisation des acheteurs potentiels.

La clé pour un avenir plus éthique réside dans la sensibilisation du public. Il est crucial que ceux qui envisagent d’accueillir un animal de compagnie évitent de contribuer à ces marchés parallèles. Au lieu de cela, ils sont encouragés à se tourner vers des professionnels réputés, qu’il s’agisse d’éleveurs responsables pour des animaux de races spécifiques ou des refuges pour offrir une seconde chance à des animaux nécessitant un foyer aimant.

En conclusion, la fin de la vente des chiens et des chats en animalerie marque une étape significative vers un traitement plus humain des animaux de compagnie. Cependant, la route vers une protection animale complète nécessite une conscientisation continue et des efforts pour éradiquer les pratiques irresponsables, qu’elles aient lieu en animalerie, lors d’événements spécialisés ou sur internet. En agissant collectivement, nous pouvons bâtir un avenir où chaque animal a la chance de vivre une vie digne et aimante.


Défenseur de la cause et du bien-être animal?  Soutenez-nous ! Faites un don à la SNDA.

Vous pouvez suivre les actualités du monde animal sur le site de la SNDA. 

Également, retrouvez-nous sur InstagramFacebook et Tiktok

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ceci fermera dans 20 secondes