Grande Nouvelle : Un Arrêté Préfectoral Abrogé grâce à la SNDA !

Nous sommes ravis de vous annoncer une victoire majeure pour la protection des animaux ! Le préfet de la Haute-Vienne a abrogé l’arrêté préfectoral du 30 mai 2024, qui autorisait la neutralisation de chiens en état de divagation dans les communes de Saint-Paul et Saint-Genest-sur-Roselle. Cette décision fait suite à une série de mesures de protection et de surveillance mises en place après des incidents de prédation sur des troupeaux. Grâce à ces efforts, aucune nouvelle attaque n’a été signalée depuis le 29 mai 2024, ce qui a conduit à l’abrogation de l’arrêté. Bien que le préfet ait annulé l’arrêté avant même que le tribunal administratif n’ait eu à se prononcer, nous souhaitons diffuser cette information pour démontrer que l’action de la SNDA a été déterminante dans cette décision.

Le 21 mai 2024, des actes de prédation ont été signalés sur le troupeau domestique de l’EARL de la Briderie. Des attaques similaires ont eu lieu dans la nuit du 28 au 29 mai 2024. Face à ces incidents, le préfet de la Haute-Vienne a pris un arrêté le 30 mai 2024 autorisant la neutralisation des chiens en état de divagation dans les zones concernées.

Pour contrer ces incidents, plusieurs mesures ont été mises en place :

  • Installation de clôtures électrifiées autour des troupeaux le 28 mai 2024.
  • Enquêtes de proximité et dispositifs de surveillance par pièges photographiques installés par le service départemental de l’Office français de la biodiversité.
  • Tirs d’effarouchement réalisés par les lieutenants de louveterie.
  • Sorties de surveillance quotidiennes par les lieutenants de louveterie entre le 30 mai et le 2 juin 2024.

Ces mesures se sont révélées efficaces : aucune nouvelle attaque n’a été constatée depuis le 29 mai 2024. Le 14 juin 2024, le préfet François Pesneau a donc décidé d’abroger l’arrêté préfectoral du 30 mai 2024. Cette décision a été influencée par l’absence d’observation de chiens en divagation, ainsi que le début de l’implication de la SNDA.

Rapidement, la SNDA a souhaité saisir la justice, suite au dépôt de notre requête, le préfet a annulé l’arrêté avant même que le tribunal administratif n’ait eu à se prononcer. Cela démontre l’importance de l’engagement et de la réactivité pour ce genre d’affaires.

Cette victoire est significative pour la protection des animaux. Nous continuerons à nous battre pour des solutions équitables et respectueuses du bien-être animal. Nous invitons nos lecteurs à rester mobilisés et à nous soutenir dans nos futures actions.


Défenseur de la cause et du bien-être animal ?  Soutenez-nous ! Faites un don à la SNDA.

Vous pouvez suivre les actualités du monde animal sur le site de la SNDA. 

Également, retrouvez-nous sur InstagramFacebook et Tiktok

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ceci fermera dans 20 secondes