Loi visant à interdire les colliers électriques et étrangleurs : On vous dit tout ce qu'il faut savoir !

loi collier électrique

La députée Renaissance de Haute-Garonne, Corinne Vignon a proposé une loi visant à interdire la maltraitance animale par l’utilisation de colliers étrangleurs et électriques. Le texte a été déposé le 29 novembre 2022.

Les colliers étrangleurs, électriques : qu’est-ce que c’est ?

Sous forme de chaîne, en cuir ou en nylon, le collier étrangleur peut également comporter des pics (torquatus).

Le principe est très simple, le collier se resserre et étrangle l’animal lorsque l’on tire dessus.

Quant au collier électrique, il existe sous plusieurs formes dépendant de son usage (collier anti-fugue, anti-aboiement).

Ainsi, une décharge électrique d’une intensité choisie se déclenche automatiquement ou manuellement sur un boitier positionné sur la gorge du chien.

Par ailleurs, ces colliers sont considérés comme des colliers « éducatifs » alors qu’ils imposent très clairement une contrainte physique à l’animal.

Quelles sont les conséquences de cet usage ?

En conséquence de l’utilisation de ces colliers, le chien développe une peur, la peur de subir une punition, soit la douleur.

L’animal n’osera plus rien faire par peur d’être réprimandé, on appelle ça la détresse acquise.

Également, ce genre de technique entraîne une anxiété généralisée chez l’animal qui va permettre le développement d’autres comportements inadaptés.

En effet, le chien peut commencer à s’automutiler par léchage intensif mais aussi ils peuvent conditionner, à tort, l’environnement dans lequel ils sont avec de la douleur et de la peur, créant de mauvaises associations.

Ainsi, on peut retrouver des chiens violents et fortement réactifs face à des enfants ou d’autres animaux

Bien sûr, il y a également des conséquences physiques à l’utilisation de ces colliers.

Pour vous en citer quelques-unes :

  • La paralysie du nerf permettant la déglutition
  • Un endommagement des nerfs des yeux pouvant conduire à la cécité
  • Un écrasement de la trachée
  • Des brûlures
  • Tétanisation des muscles permettant la respiration

Un véritable outil de torture pour l’animal !

Loi interdisant les colliers électriques et étrangleurs : Que propose t-elle ?

Tout d’abord, ce texte de loi prévoit d’interdire l’utilisation ainsi que la vente, l’achat ou le don de ces colliers, précisés plus haut.

De plus, cette loi est complétée par des sanctions.

Ainsi, un particulier qui utilise ces colliers risquera une amende de 750€ et de 3 750€ s’il y a récidive. Un professionnel du dressage ou de l’éducation canine encourra lui une amende de 3 750€.

 Concernant les acheteurs, vendeurs ou les donneurs, ils se verront prononcé une amende de 3 000€ pour les personnes physiques (particulier). Une amende de 15 000€ sera infligée si c’est une personne morale(société, vente en ligne).

Ce 16 janvier 2023, l’Assemblée nationale a adopté, en première lecture, la proposition de loi. Elle doit désormais être examinée par le Sénat pour être promulguée.

 

Source : Vie Publique 

Vous pouvez suivre les actualités du monde animal sur le site de la SNDA.

Également, vous pouvez nous retrouver sur Instagram, Facebook et Tiktok : @sndanimaux


Ceci fermera dans 20 secondes